bushido banniere

Bushido : le Code d’Honneur des Samouraïs

Les Samouraïs sont bien connus. Le Bushido, leur culture et leur code d’honneur rigide sont devenus célèbres grâce à la série télévisée Shogun.

Le Bushido fait référence aux samouraïs, les fameux combattants Japonais, dans le code d’honneur non écrit du Japon féodal. Bushi (guerrier) et Do (danse) sont les deux mots qui composent la phrase (voie). 7 vertus le caractérisent : justice, courage, bonté, civilité, vérité, honneur et loyauté.

Bushido se traduit littéralement par « méthode du guerrier ». Cette voie va au-delà de l’entraînement strictement physique du Bushi. Les 7 qualités sont ce qui définit un vrai samouraï. Cela lui donne aussi sa dignité et sa valeur martiale dans son entraînement et dans sa fonction de guerrier.

AnyConv.com bushido 2

1. Le Bushido, l’âme du Japon, comporte sept vertus

Le Bushido est un code d’honneur vieux de plusieurs siècles qui se compose de sept vertus.

  • 1. Gi : justice, sincérité
  • 2. Yu : courage
  • 3. Jin : compassion
  • 4. Rei : courtoisie
  • 5. Makoto / Shin : vérité – sincérité
  • 6. Meiyo : honneur
  • 7. Chugi : fidélité et engagement

2. Les influences du Shintoïsme, Bouddhisme et Confucianisme

Le shintoïsme, le confucianisme et le bouddhisme zen ont tous eu une influence sur le code d’honneur du Bushido, qui remonte au 12e siècle

Le shintoïsme est le plus ancien mouvement religieux du Japon. Il se traduit littéralement par « le chemin des dieux » et vénère les forces naturelles. Le shintoïsme est la religion la plus populaire au Japon, juste derrière le bouddhisme. Le shintoïsme et le bouddhisme sont parfois difficiles à séparer à première vue en raison de leur héritage commun.

Extrait du livre « Bushido, l’âme du Japon » de Inazo Nitobe (1899) :

« Ainsi, l’ushido est le code des normes morales que les chevaliers doivent suivre. Il ne s’agit pas principalement d’un code écrit, mais plutôt d’un ensemble de concepts transmis oralement, à quelques exceptions près, sous la plume de chevaliers ou d’intellectuels célèbres. C’est une loi écrite dans le cœur qui canonise les actes véritables. Le Bushido n’est pas fondé sur la production créative d’un esprit doué ou sur la vie d’une personnalité connue. Il est plutôt le résultat de siècles d’évolution organique dans l’armée. »

Inazo Nitobe

AnyConv.com bushido 1

A. Gi

Dans le code d’honneur du Bushido, c’est la valeur la plus importante. La sincérité permet au samouraï d’agir en accord avec ses valeurs de manière raisonnable. D’agir sans hésiter, d’agir promptement et avec force. Peu importe si cela signifie sacrifier sa vie, attaquer ou faire d’autres choix difficiles.

La structure de base sur laquelle est créée la personnalité du samouraï est appelée Gi. Une personne ne peut devenir un véritable samouraï sans équité et sincérité.

B. Yu

Le courage est défini comme la capacité à faire ce qui est juste malgré les conséquences. Il peut s’agir d’une exclusion sociale, de désavantages personnels ou même d’une menace pour la vie d’une personne. Dans la philosophie du Bushido, le courage nécessite la sincérité.

casque kabuto 1
Casque kabuto

C. Jin

Les samouraïs avaient un avantage social. Ils avaient le pouvoir d’exécuter leurs subordonnés pour de petites infractions, comme un manque de respect réel ou perçu. Une telle autorité s’accompagne d’une grande responsabilité. L’abus de telles capacités est contrecarré par la bonté et l’humanité unies à la justice.

Les samouraïs devaient s’assurer qu’ils agissaient pour les bonnes raisons. Lorsque cela est nécessaire, il est impitoyable dans la guerre, mais compatissant et généreux lorsque les circonstances le permettent.

D. Rei

La vraie politesse ne peut exister que dans le contexte de la compassion et de la gentillesse. Elle doit être distinguée de la fausse politesse ou de la peur, qui n’est pas vraie mais feinte pour des raisons ostensiblement avantageuses.

Dans une société de guerriers, où l’honneur était plus important que la vie, la courtoisie et le respect étaient essentiels.

Il est possible qu’un manque de respect entraîne la mort.

guerrier samourai 1 1

E. Makoto / Shin

Être honnête est une condition pour être digne de confiance et crédible, et donc une condition pour une vraie loyauté. Être vrai implique également de respecter les engagements ou les promesses faites, et cela va de pair avec la fiabilité.

F. Meiyo

Le samouraï authentique se définissait par son comportement honorable. C’était le point central de sa vie et de sa mort.

L’honneur exagéré, ou le fait de se voir trop facilement lésé dans son honneur et d’agir sans délibération, est incompatible avec d’autres valeurs, comme le Jin de bonté. Ici, la maîtrise de soi et l’action délibérée ont dû être entraînées encore et encore.

guerrier samourai 2 1

G. Chugi

Le samouraï devait être loyal envers le seigneur jusqu’à la mort si nécessaire. La loyauté inconditionnelle est une condition de la cohésion de la communauté et de la confiance indispensable les uns envers les autres.

3. Les samouraïs sont les représentants du Bushido

Dans le Japon féodal, les samouraïs étaient des membres de la noblesse d’épée ou de la chevalerie, et donc de la classe sociale la plus élevée. Ils occupaient fréquemment des postes gouvernementaux et officiels. L’un des quatre domaines était celui des samouraïs. Les paysans, les artisans et les marchands étaient leurs subordonnés.

L’exception était les samouraïs sans maître. Ils étaient connus sous le nom de Ronin. Miyamoto Musashi était un ronin et a écrit le Livre des cinq anneaux (Gorin no Sho), qui lui est au moins attribué. À l’âge de 28 ans, Musashi avait déjà combattu et gagné plus de 60 duels. On lui attribue la fondation de l’école de combat par gravité Niten Ichiry.

guerrier samourai 3 1

4. Bushido : roman et film

A. Hagakure – La voie du samouraï

Tsunetomo Yamamoto, lui-même samouraï, a consigné des leçons, des règlements et des récits dans Hagakure – La voie du samouraï au début du 18e siècle.

B. Les cercles des cinq

Le samouraï sans maître (ronin) Miyamoto Musashi est devenu une légende. Au sabre, il a gagné plus de 60 duels. Il transmet sa philosophie dans son livre, Les cinq anneaux.

5. Que signifie le Bushido de nos jours ?

Le code d’honneur des samouraïs, qui régit la caste des guerriers dans le Japon féodal, continue de fasciner les gens aujourd’hui. Surtout et surtout pour les pratiquants d’arts martiaux qui, comme dans le cas de l’aïkido japonais, se considèrent comme faisant partie de l’héritage direct des samouraïs.

Dans le Japon moderne, la méthode du guerrier n’a pas été oubliée, et elle continue d’affecter la société et la culture.

Les idéaux du Bushido sont extrêmement importants en tant que guide pour vivre une vie bonne, honorable, et pas seulement par des valeurs matérielles en excès décidé. Même si vous n’êtes pas un combattant physique qui doit se battre.

Nous avons besoin de repères à une époque où les valeurs traditionnelles sont totalement érodées. Ce sont précisément ces convictions qui apportent un soutien dans les moments difficiles.

guerrier samourai 4

A. Le Bushido se cultive à travers les arts martiaux

L’esprit du Bushido continue d’influencer les arts martiaux traditionnels japonais aujourd’hui. Il se manifeste dans sa façon de penser, de s’entraîner et de combattre. L’aïkido, le karaté et le judo, ainsi que le kendo, le sport de combat à l’épée japonais, sont marqués par des points.

L’objectif global d’IPPON est le même que celui d’une vie. Il en va de même pour les approches qui sont menées avec le plus grand zèle et la plus grande ténacité et qui parviennent à atteindre leur objectif.

Les judokas japonais sont connus pour préférer gagner par Ippon et pour être moins tactiques que les concurrents occidentaux qui veulent gagner par de modestes points. Nombreux sont les grands athlètes japonais qui ont subi des défaites cruciales en raison de cette stratégie, mais celle-ci a également donné lieu à des victoires importantes.

Il n’y a pas de demi-mesure dans l’esprit du Bushido !

6. Conclusion : Le Bushido est le code d’honneur du Samouraï

Il y a sept vertus dans l’idéologie du Bushido, qui a évolué au fil des générations et est finalement devenu le code d’honneur non écrit des samouraïs de la noblesse d’épée japonaise. La voie du guerrier englobe plus qu’un simple entraînement martial.

Elle façonne et affine le caractère du disciple.

Les valeurs du Bushido peuvent également servir de guide bénéfique dans la vie de tous les jours, nous aidant à vivre dans une communauté meilleure, plus honnête et sans peur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Panier