shuten doji banniere

Shuten Doji : le Démon Ivre

1. La légende de Shuten Doji

Il y a longtemps, sous le règne de l’empereur Ichijo, un nombre surprenant de jeunes femmes résidant à Kyoto (alors connue sous le nom de Heian-kyo) ont commencé à disparaître de façon inexplicable. Afin de comprendre ce qui se passait, la cour impériale a demandé l’avis d’un grand devin. Ce mystique a pu déterminer que le seigneur démon du mont Oe était l’auteur de l’onmyodo. Le palais, incapable de supporter la perte d’autres jeunes filles, envoya l’un de ses plus redoutables guerriers pour mettre fin aux enlèvements. Cet esprit redoutable, connu sous le nom de Minamoto-no-Raiko, était un personnage historique dont les exploits étaient consignés dans la mythologie.

Après avoir été chargé d’éradiquer la menace sur le Mont Oe, Raiko entreprit de réunir une équipe de fidèles partisans. Finalement, ce groupe était composé d’autres guerriers semi-légendaires dont l’héritage était également mythifié (Watanabe-no-Tsuna, Sakata-no-Kintoki, Urabe-no-Suetake et Usui Sadamitsu). Le groupe a conclu qu’avant de partir, il serait sage de demander la bénédiction des dieux. Après s’être divisée en plusieurs groupes, l’équipe a visité trois sanctuaires importants dans la région du Kansai. Raiko a visité le sanctuaire Iwashimizu Hachimangu de Kyoto, qui est dédié à la divinité protectrice du clan Minamoto, le dieu de la guerre Hachiman

shuten doji
Shuten Doji

Comme vous pouvez vous y attendre, pénétrer dans un territoire contrôlé par les oni est une proposition dangereuse. Pour cacher leurs véritables intentions, Raiko et son entourage se sont fait passer pour des yamabushi qui suivaient les enseignements d’un ermite favorable aux démons. Alors que la compagnie s’approchait du Mont Oe, ils sont tombés sur trois personnes âgées. Ces anciens ont indiqué à Raiko et à sa compagnie la direction de la forteresse de l’oni et leur ont donné le nom du chef de l’oni, Shuten Doji (qui signifie « démon ivre » en japonais). Ce démon était réputé être l’un des plus puissants de son espèce, tant par sa force pure que par sa capacité à les assommer, si vous voyez ce que je veux dire.

Les trois sages ont également donné à Raiko une fiole de saké « magique » et un casque impénétrable, en plus des conseils sur la façon de chasser efficacement le Shuten Doji. Raiko, qui n’a jamais été lent à comprendre, a rapidement reconnu que ces trois vieillards étaient les divinités que ses hommes avaient priées, mais sous une forme humaine. Raiko et ses compagnons se mirent instantanément à genoux et louèrent les dieux pour leur direction divine avant de partir à la recherche de Shuten Doji. Ils rencontrèrent une noble jeune fille qui avait été enlevée par les oni au cours de leur voyage. Après lui avoir expliqué leurs objectifs, la jeune fille fournit à Raiko et à ses compagnons d’autres indications pour se rendre au palais de Shuten Doji.

Nos héros finissent par se faire kidnapper par les onis du Mont Oe d’une manière très héroïque. Alors que les oni songent à les consommer sur place, l’un des ogres les plus sages leur conseille de consulter d’abord Shuten Doji, car agir sans en informer leur seigneur ne fera que l’enrager. Lorsque les soldats déguisés sont amenés devant le roi démon, Shuten Doji s’étonne que quiconque puisse atteindre sa grotte, affirmant que le Mont Oe doit être infranchissable pour l’homme. Raiko répond habilement qu’ils suivent les traces de l’ascète de la montagne qui était ami des démons.

« Les démons ne disent rien qui ne soit pas vrai. »

 Shuten Doji

Étonnamment, cette approche est efficace sur Shuten Doji, qui choisit d’accueillir Raiko et sa bande pour la soirée. Il offre au groupe du saké au sang de jeune fille et de la viande humaine, mais il reste un peu dubitatif. De façon surprenante, Raiko et ses compagnons se donnent à fond dans ces cadeaux, déclarant que leur foi leur interdit de refuser tout cadeau qui leur est offert. Shuten Doji, humilié, assure aux guerriers que les paroles des démons ne sont pas fausses. Cependant, il semble qu’il y ait beaucoup de mensonges dans le monde des humains, car notre héros Raiko est essentiellement un baratineur de haut niveau qui n’a pas encore prononcé un seul iota de vérité.

shuten doji 2
shuten doji

Après le traitement de Shuten Doji, Raiko lui rend la pareille en donnant à la bête ivre un peu du saké que lui ont offert les trois dieux. Comme dit précédemment, ce liquide est « magique » et a la capacité de rendre les démons impuissants (je ne sais pas pour vous, mais ça ressemble beaucoup à un Strong Zero pour moi…). Shuten Doji et ses compagnons de beuverie, incapables de résister, avalent le « cadeau » de Raiko et continuent à devenir des loqueteux. Shuten Doji informe Raiko et ses compagnons qu’il va se retirer pour la nuit alors que ses sbires sont inconscients sur le sol.

Raiko et ses camarades guerriers enlèvent leurs déguisements de yamabushi et s’arment pour aller massacrer les démons, ces derniers étant maintenant bien enivrés. Les champions intelligents et rusés se frayent un chemin à l’intérieur de la chambre de Shuten Doji. Raiko abat son épée sur le cou de Shuten Doji endormi tandis que les autres le maintiennent au sol, coiffé du casque que lui ont donné les trois divinités. Le démon se réveille au dernier moment. La tête décapitée de Shuten Doji s’envole vers Raiko dans le but de lui arracher la tête dans un ultime acte de vengeance. Notre héros serait mort ici s’il n’y avait pas eu le casque.

Raiko et ses amis tuent les démons intoxiqués et inconscients restants après avoir assassiné Shuten Doji. Ils libèrent rapidement les dames emprisonnées et les autres détenus avant de retourner à Kyoto. Raiko et ses amis sont félicités à la maison, et toute la cour se réjouit de leur triomphe sur les oni du Mont Oe. Dans certaines versions du récit, Raiko revient avec la tête coupée de Shuten Doji, mais dans d’autres, elle est laissée sur le mont Oe. D’ailleurs, ce n’est pas la seule version de la légende de Shuten Doji ; la légende a pris de nombreuses formes au fil des ans.

2. Comment se rendre au Mt. Oe

Oh mon Dieu, je suis étonné que Raiko et son équipe aient pu se rendre au Mont Oe. Cette montagne mythique est l’un des endroits les plus difficiles que j’aie jamais visités. En d’autres termes, ce n’est pas pour les âmes sensibles, et je ne vous en voudrais pas si vous préfériez l’admirer de loin. Les quelques âmes courageuses qui souhaitent vraiment entreprendre ce voyage doivent commencer à Osaka ou à Kyoto. Si vous essayez de commencer le voyage à Tokyo, le crépuscule tombera quand vous arriverez à destination. Sinon, un hébergement dans l’ouest de Kyoto vous permettra de prendre un bon départ.

Selon l’endroit où vous vous trouvez dans le Kansai, il y a plusieurs façons d’aborder la question. Au lieu de vous embrouiller avec des recommandations compliquées sur les trains à prendre, je vais simplement vous indiquer le site Hyperdia, toujours très utile. Vous devez d’abord vous rendre à la gare de Fukuchiyama, quelle que soit l’option choisie. Vous devrez prendre le Kyoto Tango Railway depuis ce centre semi-rural. La gare de Oe sera votre dernière destination. Comme il n’y a pas de portique électronique comme dans les grandes métropoles, vous devrez présenter votre billet au conducteur du train avant de quitter la gare.

Le vrai plaisir commence une fois arrivé à la gare de Oe. Vous devrez sortir de la gare et localiser l’unique arrêt de bus à partir d’ici. Malheureusement, les horaires ne sont disponibles qu’en japonais. Vous devrez chercher les caractères si vous voulez savoir quand le bus arrive (Oeyama-no-Ie). Le service semble être sporadique, avec une navette arrivant toutes les heures et demie environ. Au fait, bien que le charmant petit véhicule qui arrive soit techniquement un bus, il s’agit plutôt d’une camionnette de type « hop-on, hop-off ». Chaque trajet vous coûtera 200 yens.

1 réflexion sur “Shuten Doji : le Démon Ivre”

  1. Ping : Oni : les Terribles Démons du Japon | Paradis Japonais

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Panier